vendredi, juin 06, 2008

dioko pour nicou tu as quand même une belle demi finale










En rentrant tout a l'heure,l'écureuil que nickou guettais chaque matin ,traversa devant moi toute la verranda,jamais je ne l'avais vu d'aussi pres.la je suis chez soréca poids lourds a lons,c'est a cet endroit a lons que je lui téléphonne pour la prevenir a peu pres quand je serai de retour



"bo didley" vient de mourir a 80 ans,on s'en souviendra,nickou est décédée a 55 ans,on ne s'en souviendra pas,pourtant qu'est ce qu'elle était importante,la mort c'est dur ce n'est pas une panne de carburant,ni une pause.c'est un arrêt généralisé et c'est irrémédiable



je comprends mieux le terme "ma moitié"moi aussi je suis cassé et je voudrais pleurer dans ses bras pour qu'elle sache combien elle m'était essentielle



Je n'ai pas fait assez de films ni de phottos,que fait sa mémoire aujourd'hui,moi la mienne me trahit,je ne vois plus les détails d'il y a deux semaines



on me dit sors vit autrement,je n'y arrive pas,c'etais elle ma nourriture,je ne sortais que lorsque quelqu'un restait pres d'elle



elle s'inquiétait pour moi apres sa mort,elle avait peur que je meurre avant aussi"si tu ne reviens pas que vais je devenir toute seule"



quand il n'y avait plus rien a voir a la télé,la fatigue et les flash de lumière on fermait et elle apréciait ce repos malgré le manque de récupération ressenti le lendemain,elle se levait de plus en plus tard,et quand arrivère les perfusions,qui lui imposèrent d'etre réveillée a 8h,elle ne se leva pratiquement plus



les mois d'avant,les voyages a besançon et a dole pour examens et plus tard pour chimio,étaient difficilement supportable,elle s'y pliait je crois que tout ceci participait a l'usure phisique et morale de nicole



une demi journée de soin pour etre encore moins bien apres.Nicole etait dure a la soufrance et ne pleurait plus a grands sanglots,elle ne pouvait plus sans doute



pourtant un jour ou j'ai mis un peu trops de temps a faire les courses,je l'ai retrouvée en larmes ,elle croyait que je l'avais abandonné



c'est sa douleur des derniers jours qui me hante elle se concentrait pour trouver la force de respirer pour vivre encore un peu la vue la parole cela devenait trops dur






voila j'ai cherché des phottos recentes,mais je ne lis dans ses yeux que de la tristesse



voila,je l'aimerai toujours et je vivrai pour son souvenir



a bientôt

4 commentaires:

HANDIADY a dit…

Je suis si désolée middo39! Recevez toutes mes condoléances pour la perte de votre épouse! Dites-vous que vous l'avez soutenue, pas quittée malgré sa grave maladie. Voua avez fait preuve de générosité, de sacrifice, de courage! Ne perdez pas pied.
Entourez-vous de gens, d'amis. Prenez soin de vous.
Pour vous:
http://img210.imageshack.us/img210/9772/1056555348cq1.gif

fan.fan.la.tulipe a dit…

Cher Middo,

Dites vous que vous avez été à ses côtés jusqu'au bout et que c'est tout ce qui compte.

En ce qui concerne les photos que vous avez choisi de votre épouse, je ne trouve pas qu'elle soit triste.

Je vois surtout un couple qui s'aimait.

Toutes mes condoléances.

Bon courage.

aline & kev a dit…

beaucoup de fatigue dans ses yeux, je ne vois pas forcément de la tristesse;tu dis dans ton message précédent que tu ne l'as pas assez entouré,ms que pouvais tu faire de plus???tu as été grand et ça jamais personne ne pourra dire le contraire!tata aimait ce que tu étais et pas ce que tu aurais pu être.accroches toi tonton, même si au fond de toi je sais que tu n'en as pas envie; continue pour elle , tes petits enfants, ta nouvelle petite fille et rappelles toi qu'elle était très inquiète de la détresse dans laquelle tu allais te trouver,c'est pour ça qu'il faut que tu combattes tes angoisses et ton manque d'elle...je sais que c'est facile à dire à écrire mais c'est très douloureux de te voir souffrir comme ça.on est là, saches le, ça sert pas à grand chose, mais on est là;continues ton blog,on te lit toujours;on t'embrasse fort et on pense beaucoup à toi.
les perpignanais.

hetaira a dit…

Je viens de lire tes 2 derniers billets sur nicou, j'ai les larmes aux yeux, je me rend compte de ton amour pour ta douce et je suis désolée, je suis hetaira , du site de la sep, tout cela me fait tellement peur et d'un coté , je comprend nicou qui c'est laisser partir, c'est trop dur la douleur de voir la douleur de celui que tu aime et qui ce sent inutile pour soulager tes errances.
Je t'embrasse fort, très fort, et sincèrement. hetaira